• Bonjour à tout le monde! Mes jambes ont décidé d'être sages, j'ai récupéré hier mon APN, et ce matin il faisait très beau! Je suis donc allée balader à Eygalières, je ne résiste pas à l'envie de vous montrer ces amandiers!
    Il faisait 3° lorsque je suis arrivée devant la chapelle, la terre fumait.....

     

    Un petit coup d'oeil à la chapelle dont je ne me lasse pas.....

     

     

     

     

     

     

    Certains amandiers hélas sont morts, leurs formes tourmentées semblent témoigner de leur agonie.....

     

     

    Les autres croulaient sous les fleurs......

     

     

     

    Les voici en détail, certaines côtoient déjà les feuilles.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .... d'autres étaient encore en bouton.....

     

    .... d'autres encore s'habillaient de rosée......

     

     

     

     

    Et pour la dernière, j'ai voulu faire un petit effet......

    J'espère ne pas vous avoir ennuyé avec toutes ces photos, mais c'était trop beau!





     





    31 commentaires
  • Maussane, un joli petit village au coeur des Alpilles, où se sont installées des célébrités comme Jean Reno ou Françoise Fabian.......
    Mais aujourd'hui, je vais vous présenter son église.
    L'église Sainte Croix a été consacrée en 1754, après quatre ans de travaux, par la générosité du seigneur de Maussane, Joseph Laugier de Monblan (1708-1775). Une plaque commémorative est accolée à l'église....
    L'église doit son nom aux morceaux de la Croix du Christ qu'elle est censée abriter. L'architecte du bâtiment fut Joseph-Abel Mottard, d'Avignon et les maîtres maçons qui y travaillèrent, comme Antoine Damour, élève de Jean-Baptiste Franque, venaient de Tarascon.
    Elle a été classée Monument Historique en 1997.
    En voici l'extérieur....



    Elle était ouverte, et je vous propose de la visiter avec moi.....
    Voici la nef.....
    Un imposant maître-autel en marbre de 1847......
    Les boiseries, dont voici des détails, sont de la même époque....


    Une chaire en pierre de taille, classée Monument Historique.....
    Chapelle des fonts baptismaux.....
    Chapelle de St Joseph.....

    Chapelle de la Vierge.....


    Une riche statuaire, avec, dans le désordre, St Eloi, St Roch, St Antoine de Padoue, Ste Anne et la Vierge enfant, St Roch, St Pierre, le curé d'Ars, Ste Thérèse, le petit enfant Jésus de Prague, la Vierge de Lourdes, le Sacré Coeur.....

    Et notre Jehanne nationale!

    Je vous ferai découvrir la suite demain, sinon, l'article serait beaucoup trop long!








    20 commentaires
  • Paradou est un tout petit village, proche de Maussane-les-Alpilles. La commune fut créée en 1796 par détachement de la commune des Baux de Provence. Elle s'appelait autrefois St Martin du Castillon (à ne pas confondre avec le village du même nom près d'Apt).
    Au centre du village, la mairie. En 1740 est bâtie une première école, mixte, destinée à accueillir les élèves du Paradou et de Maussane. En 1861, on la remplace par ce qui apparaît aujourd'hui comme l'aile droite de l'Hôtel de Ville. La seconde aile, l'école des filles, sera achevée en 1867.
    Le bâtiment de la mairie vient prendre place entre les 2 édifices en 1876.
    Devant la mairie, une jolie fontaine moussue surmontée du buste de Charloun Rieu. Né et mort au Paradou (01/11/1846 - 11/01/1924), il est considéré, avec Frédéric Mistral, comme le chantre de la terre des Baux.

    Ce buste est l'oeuvre du sculpteur Camille Soccorsi (le cheval de Mollègès), réalisé en 1965.
    Tout à côté, la croix du Caladat, érigée en 1825 à la suite d'un jubilé. Restaurée en 1851, elle fut de nouveau endommagée par des voyous en 2002, et le fût de pierre, sculpté par les vents, a du être remplacé par une colonne neuve.

    En face de la mairie, sur un terrain privé, une statue de la Vierge qui écrase un serpent, érigée en 1858.

    Autour du socle, les symboles des 4 évangélistes : le lion de St Marc, le taureau de St Luc, l'homme de St Mathieu et l'aigle de St Jean.
    Des inscriptions sur les 4 faces du piédestal : dont  une qui prévoit 40 jours d'indulgence chaque fois qu'on récitera, à genoux, un Ave Maria aux pieds de la statue, et une autre qui nous montre le symbole du pélican nourrissant ses petits.
    Et pour finir, quelques jolies maisons de cet agréable petit village.









    23 commentaires
  • Une statue que je n'ai pu identifier, toute rongée, à côté de l'école....

    Et la statue de la Vierge Marie, dans le vieux village, au-dessus des ruines du château. Elle a été placée là en 1893, en commémoration d'un miracle qui aurait eu lieu la même année.



    14 commentaires
  • 3 chapelles pour Eygalières, et une église! C'est beaucoup pour un si petit village! Mais, hormis l'église paroissiale St Laurent, les chapelles sont des petits bijoux!
    L'église a été construite au 20ème siècle dans le style néo-roman, elle est inscrite aux Monuments Historique depuis 1983, ne me demandez pas pourquoi, je suis encore en train de me le demander!



     Dans le vieux village, voilà la chapelle St Laurent, du 12ème siècle, couverte d'un toit de lauze. Elle fut remaniée au 17ème, et son clocher fut démoli pendant la Révolution et reconstruit sous le second Empire, en 1852.


    Juste après cette chapelle, voici celle des Pénitents Blancs. Édifiée en 1581, elle servit de charnier lors de la peste de 1720. La confrérie est dissoute en 1881 et la chapelle laissée à l'abandon. Elle servira de carrière de pierres pour de nouvelles construction, jusqu'à sa restauration par "les Amis du Vieil Eygalières". Elle est devenue le musée de l'Histoire locale.

     Son clocheton lui, est daté de de 1743, comme l'atteste une inscription :
    "La Pansée du St Esprit, compagnon passant tailleur de pierre"

     Et je termine par la merveilles des merveilles, la chapelle St Sixte, un peu à l'écart du village, en direction d'Orgon. Elle a été peinte des milliers de fois, par des artistes, connus ou inconnus, prise des milliards de fois en photos, et pourtant on ne s'en lasse pas!
    Chapelle romane du 12ème siècle, son porche a été rajouté en 1629, lors d'une restauration. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1971.









    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique