• Petit village de l'Aveyron, St Côme d'Olt est classé parmi les plus beaux villages de France. Je l'ai rapidement, trop rapidement, visité sous la pluie, et l'orage m'a empêchée de peaufiner ma visite.
    Ce sera un article très court, juste pour vous montrer que, même sous la pluie, ce village est superbe!

     De très jolies portes.....
       
    Je retournerai le visiter, sous le soleil, dès que j'en aurai l'occasion!


    20 commentaires
  • Nous commençons par la chapelle des Pénitents construite en 1700 dans le style baroque..... fermée bien sûr......
    L'ancienne église St Jean-Baptiste, dont la construction débuta à la fin du Xvéme siècle, fut construite sur l'emplacement de l'hospice de la ville. Elle fut au service des paroissiens jusqu'en 1883. Après transformation elle devint alors hôtel de ville jusqu'en 1948. En 1978, l'édifice fut réabilité pour permettre l'installation du Musée des Arts et Traditions Populaires, fondé par J. Vaylet, puis également le Musée du Scaphandre.
    Une photo prise sur le Web......
    Les miennes.....

    L'église paroissiale a été consacrée en 1883 sous le vocable de St Jean-Baptiste. Elle est construite en pierre calcaire, mais les contreforts et la façade sont en grès.

    Les statues sur le tympan représentent, de gauche à droite, St Jean-Baptiste, le Bon Pasteur et St Hilarian, patron de la cité.
    Sur les tours de 45m de hauteur les statues de la Vierge et de St Joseph.

    Un petit tour à l'intérieur.....







    Les vitraux.....








    L'orage grondant, je n'ai pas pu aller à l'église de Perse, la plus belle..... Ce sera pour une autre fois! Ainsi se finit la visite d'Espalion......






    18 commentaires
  • C'est sous un ciel orageux et une pluie intermittente que j'ai visité Espalion. Visite écourtée car l'orage menaçait......
    La ville est traversée par le Lot, bien qu'elle soit située dans le département de l'Aveyron.
    De l'an 1000 environ, jusqu'en 1299, ce sont les seigneurs de Calmont d'Olt qui règnent sur la baronnie, avant que celle-ci ne devienne, vers 1315, la possession d'Hugues de Castelnau de Brétenoux, et restera dans cette famille jusqu'à la Révolution.
    Voici quelques photos de la ville qui est bien agréable.....
    Sur les bords du Lot......



    Le Vieux Palais, édifié en 1572 par Bernardin de la Valette, capitaine au service des seigneurs du Calmont pendant les guerres de Religion.....





    Une statue de scaphandrier, érigée en l'an 2000, rappelle que ce sont 2 espalionnais, ROUQUAYROL et DENAYROUZE, qui en 1864, ont inventé le premier scaphandre autonome moderne de l'histoire de la plongée.Un musée y est d'ailleurs consacré.

    Ne quittons pas les bords du Lot avant d'avoir vu les "calquières", qui sont les anciennes tanneries, petites maisons aux balcons de bois.


    Les pierres plates, en saillie, dites " gandouliers " servaient à laver les peaux. Leur disposition en escalier permettait l'immersion des peaux quel que soit le niveau de l'eau.
    La prochaine fois, je vous parle du Pont Vieux, que j'ai adoré, mais vous connaissez ma passion pour les ponts, anciens, cela va de soi!





    19 commentaires
  • Depuis le 12ème siècle, les Templiers sont installés à la Couvertoirade. Le village constitue dès l'origine pour les Templiers un centre d'exploitation agricole. Un bourg se développe bientôt autour du château.
    Après la dissolution de l'ordre du Temple en 1312, l'ensemble de ses biens revient aux Hospitaliers, et en 1328 le bourg compte environ 800 personnes.
    Par crainte des bandes armées qui sévissent dans le Larzac, les habitants fortifient le bourg de 1439 à 1445. Mais le territoire se dépeuple fortement et il faut attendre la fin du 15ème/début du 16ème siècle pour le bourg se reconstruise.
    En 1562 les Huguenots tentent, en vain, de prendre la cité qui ne sera plus jamais attaquée. Malgré les épidémies et les disettes, une certaine prospérité s'installe et en 1786 le bourg est érigé en commanderie indépendante, octroyé au chevalier Riquetti, baron de Mirabeau, déjà commandeur de Ste Eulalie.
    La Révolution confisquera toutes les possessions des Hospitaliers qui reviendront aux paysans.
    Au 19ème siècle la commune est touchée par l'exode rural mais maintient son activité agricole, et à partir des dernières décennies du 20ème siècle, la cité exploite son passé templier à des fins touristiques.
    Les remparts, les hôtels, le château, l'église, le presbytère et le cimetière sont classés Monuments Historiques depuis 1945.
    Nous commençons la visite par quelques vues du village......










    Et de belles portes et fenêtres.....

    Il reste encore beaucoup de choses à découvrir, cela fera l'objet d'autres articles!

    21 commentaires
  • En route vers le Truel! Des arrêts assez fréquents, c'est tellement beau!
    Un pont sur le Tarn.....

     Une chapelle en haut de la colline......

    Et nous voilà au Truel, un charmant petit village.....

    Une jolie enseigne pour la Poste.....
    Pus près.....







    Il faut rentrer, prétexte à d'autres arrêts photos!



    J'espère que cette petite escapade aveyronnaise vous a plu......







    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique